Nous sommes en congé estival. Retour le 24 août !

Expertises. Vin et internet. 20 ans d'expérience!

Fondée en 1995, Vinternet est l'agence digitale de référence sur son marché.

Conseil en stratégie et assistance à maîtrise d'ouvrage

A l'écoute des enjeux que vous nous fixez, nous puisons dans l'univers des nouvelles technologies les effets de levier pour vous construire des stratégies gagnantes et durables.

Maîtrise d'oeuvre Design et Ingénierie Digitale

La qualité d'éxécution est un élément clé de la réussite. Nous sommes capables d'assurer l'ensemble de la maîtrise d'oeuvre : du choix de l'architecture technique à sa maintenance opérationnelle en passant par le webdesign et la réalisation technique.

Nous disposons d'une plateforme de développement intégrée et d'une équipe de webdesigners, développeurs expérimentés. Nous assurons également le support technique, le webmastering et le community management.

Un projet?
Contactez-nous ›

Formation et accompagnement

Centre de formation agréé, nous proposons un programme complet allant de la découverte des nouveaux médias à la conduite du changement.

Nous organisons par ailleurs des séminaires de formation professionnel LE VIN 2.0.

Recherche et Innovation

Fortement impliqués sur notre marché, nous intervenons en parallèle de notre activité d'agence en incubateur sur des projets innovants.

Wine and Co, que nous avons incubé de 1999 à 2001, compte aujourd'hui parmi les leaders du e-commerce.

Nous investissons actuellement sur vin.co, serveur d'applications pour le marketing et la communication des professionnels du vin.

L'équipe. L'alliance unique de la connaissance du monde du vin et de la maîtrise des nouvelles technologies.

Philippe HUGON
Création

47 ans, de formation Sup de Co et diplômé en Art & Design. Découvre le monde du vin chez Vranken (Champagne), la publicité et la promotion des ventes chez Piment Rapp Collins (DDB Needham), le multimedia chez Bacchus & Partners (Hachette Filippacchi). Rejoint Vinternet en 98. Co-fonde Wine and Co en 99. Reprend la direction de Vinternet en 2001. Conférencier et entrepreneur insatiable il investit dès 2006 dans Wine Media Library puis vincod en 2010 qui fusionneront pour devenir vin.co en 2014. Il co-fonde l'espace de co-working LesParcelles.co à Bordeaux en 2015.

Maxime LONGUET
Ingénierie

35 ans, diplomé en réseaux et telecommunication puis diplômé de l’Ecole Supérieur d’Ingénieur de Marseille. Fait ses armes Internet chez Mailclub en 2000, dont il prend la direction technique en 2002. En 2004 monte la société de service en Logiciel Libre ITIKA. Collaborant sur l’infrastructure de Vinternet depuis 2001, il rejoint officiellement l'agence en 2014 en qualité de directeur technique.
Activiste dans le milieux du Libre, fondateur d’un LUG et d’une association des professionnelw du Libre, participant au développement php de projet Libre, et à l’organisation de plusieurs événements libre comme les PgDays.
 

Julien GUINEBAULT
Marketing

38 ans. Expert e-commerce spécialisé Vin, Gastronomie, Lifestyle 14 ans d’expérience dont 8 ans d’expériences dans le conseil en communication et marketing au sein du Groupe International WPP, Entrepreneur dans le domaine du e- commerce, éditeur du site Winebusinessnews.fr, Ex. Chargé de référencement et achat media online chez Millesima. Mastère Spécialisé Management du Vin et des Spiritueux à Kedge, auteur d’un mémoire de recherche « Le Négoce Bordelais face au client connecté », Certifié Google Adwords, Expert Facebook.

Virginie DUBUS
Animation

44 ans, études en psychologie, diplômée en gestion des métiers du tourisme. Débute sa carrière chez Air France, puis Frantour (Tour Operator). Intègre Wine and Co en 1999 pour mettre en place le service client. Rejoint Vinternet en 2004 en qualité de responsable administrative et commerciale.

Réalisations. Nos préférées du moment

Château Palmer // chateau-palmer.com

"Ce site a été conçu en 2008, il n'a pas pris une ride ! Initialement développé en flash, il aura tout de même fallu le reécrire en javascript. Aujourd'hui optimisé pour le web, les tablettes et les mobiles. Il tourne en 5 langues. Richement illustré, très complet et détaillé...un design intemporel et toujours actuel. Un site de longue garde;-)."
 

La Vieille Ferme // lavieilleferme.com

"C'était risqué de tout miser sur le contenu utilisateur...c'est réussi avec plus de 11.000 fans sur facebook, un flux instagram & twitter qui ne tarit pas. Le site est vivant, coloré, malicieux et toujours de bon goût. Optimisé pour le web et les mobiles. On est super fans!"
 

Estandon // estandon.fr

"Ça n'a lair de rien, mais techniquement c'était un sacré challenge. Ça reprend tout l'univers de la campagne d'affichage (bravo à l'agence Jésus). C'est optimisé pour le web et les mobiles. C'est plein de fiches vin. Ça sent bon la provence, ça ouvre l'appetit, ça donne soif... tout ce qu'on aime"
 

Famille Perrin // Application iPad

"On est sacrément fiers d'être certifiés développeurs iOS. Cette application iPad - qu'on vient de mettre à jour avec iOS 8 - est un outil formidable pour les vendeurs. C'est beau, c'est design, c'est fluide, c'est précis, c'est synchronisé avec vin.co. What else?"
 

Flux RSS. Actualités de l'agence, nouveaux sites, événements, tendances

Le 21/07/2016 dans vin+business

Vendre son vin en ligne : 5 règles à respecter absolument

Si vous pensez que cet article va vous donner la recette miracle pour tripler vos ventes de vin, inutile de pousser plus loin la lecture. Ici pas de recettes magiques ni de fausses promesses. En revanche, si vous subodorez que vous le e-commerce constitue une source potentielle de chiffre d'affaires additionnel, pas, peu ou pas assez exploité par votre domaine, voici quelques éléments pour vous aider.

Règle n°1 : le fixer les bons objectifs

Le e-commerce représente 10% du commerce global... Et oui, Internet n'a pas tué le commerce traditionnel mais lui a tout de même grappillé 10%. Dans le vin c'est un peu moins, mais regardez bien la ventilation de vos ventes, réalisez vous 10% de votre chiffre d'affaires sur Internet ? Il est question ici de chiffre d'affaires additionnel, réalisé en direct, bien entendu. L'intérêt de considérer le e-commerce comme un débouché pour votre activité repose sur deux motivations : 
  • Augmenter votre volume de vente : si vous disposez de stock invendu ou si vous êtes en capacité d'augmenter votre production,
  • Augmenter vos marges : si 100% de votre production trouve déjà preneur, le e-commerce pourrait vous permettre d'augmenter vos ventes en directe.

Quel(s) que soit(ent) votre (vos) objectif(s), augmenter votre volume, augmenter vos marges, ou les deux, il est indispensable d'évaluer le potentiel de business additionnel susceptible d'être généré pour rentabilisé un investissement e-commerce. Un audit de votre potentiel e-commerce vous permettra de définir et de chiffrer la solution la plus adaptée pour décider d'y aller... et comment y aller.

Règle n°2 : choisir les outils adaptés

Ca y est, vos objectifs sont clairs. L'audit de votre potentiel e-commerce vous a permis de déterminer l'investissement nécessaire en fonction de vos objectifs. Pour les atteindre, il vous faudra les outils adaptés (de nouveaux outils ou l'ajustement des outils existants). Une question de prix ? Se demander « Combien coute un site e-commerce ? » revient à poser la question « Combien coute une voiture ? ». Alors combien ? Impossible de répondre sans avoir étudiez au préalable la situation et vos objectifs. Vous pensez pouvoir investir 5 000 € parce que c'est la somme que vous avez disponible ? Votre retour sur investissement potentiel vous permettrait peut-être d'investir le double. Pour un résultat meilleur bien entendu. Ce serait dommage de se priver. Plusieurs solutions existent. 

Vinternet maîtrise plusieurs type de plateformes e-commerce, notamment Shopify ou Prestashop mais propose également d'autres outils pour vendre son vin en ligne notamment exploitant le trafic de votre page Facebook ou des solutions pour vendre sur mobile. Il serait trop long de toutes les détailler dans un article mais ne vous privez pas de nous contacter pour en savoir plus !

Règle n°3 : être visible !

Donner la possibilité à ses clients d'acheter ses vins en ligne est une bonne chose. C'est un premier pas vers la vente ! Avoir une caisse enregistreuse dans son magasin, c'est bien, encore faut-il que les clients s'y arrêtent pour payer. Il est essentiel de générer du trafic dans sa e-boutique et de simplifier au maximum le tunnel de conversion, c'est à dire réduire et clarifier les étapes de validation de commande. Pour faire des clients, commencez par ceux qui sont le plus proche de vous. Ceux qui vous connaissent, ceux qui ont déjà acheté, ceux qui vous ont rendu visite... Bref ceux dont vous avez les coordonnées et que vous pouvez contacter facilement. Du bon sens certes mais qui permet de souligner un point crucial : la collecte et la gestion d'adresses de prospects sont essentielles ! Envoyer des e-mails (voir des mailings papier) coute moins cher que d'aller chercher de nouveaux clients. On dit qu'en moyenne il coute au moins trois fois moins cher de faire racheter un client fidèle que d'en convaincre un nouveau. Cela dit, l'étape prospection est essentielle pour développer ses ventes. Si vous en avez la possibilité prévoyez un budget pour de la publicité Facebook et/ou Google sachant que les possibilités de ciblage, notamment sur Facebook sont infinies... 
Evidemment votre budget doit être évalué en fonction des résultats attendus. Facebook et Google ne répondent pas aux mêmes objectifs, par contre ils s'avèrent très complémentaires. Il faut donc juger leur performance en connaissance de cause. Si vous souhaitez être éclairé sur la question, nous pouvons en discuter.

Règle n°4 : considérer la vente « multi-contact »

Comme nous le disions plus haut, il est de plus en plus rare qu'une vente s'effectue au premier contact. C'est le cas sur des produits spécifiques, rares, recherchés ou à prix cassé. Si vos vins n'entrent pas dans cette catégorie il faudra être plus patient. Nous avons mesuré qu'un prospect qui converti (environ 1 à 2%) aura visité 4 fois le site avant de se décider. Et si on analyse plus en détail son parcours, on s'aperçoit que les sources de ses visites sont à chaque fois différentes. Par exemple :
  • 1er visite : clic sur une campagne Facebook
  • 2e visite : connexion directe sur le site (l'adresse du site étant dans son historique de navigation)
  • 3e visite : réception d'un e-mail (le prospect s'était inscrit à la newsletter)
  • 4e visite : Clic sur une campagne Google Adwords, le client s'est souvenu de l'e-mail et à fait une recherche sur votre nom dans Google.

Les taux de conversion au dernier clic sont très variables selon les canaux mais ça n'exclut pas l'intérêt des clics précédents sans lesquels la vente n'aurait peut-être pas été faite. Par exemple, par expérience nous constatons des taux de conversion d'environ 0,2 à 0,6% sur Facebook, 1 à 1,5% sur Google adwords, 1,5 à 2% en référencement naturel quand il peut atteindre, 5 à 6% sur un e-mailing adressé à sa base. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut exclure Facebook de sa stratégie, car c'est un média très fort pour générer du 1er clic... Comme pour faire un bon gâteau, il faut tous les ingrédients mais aussi la bonne recette. Nous en avons quelques une délicieuses à vous proposer.

Règle n°5 : garder le contact

Une base de données régulièrement animée peut-être votre principal vecteur de vente ! Cependant, il est crucial d'en faire bon usage. Tirer le meilleur parti de ses inscrits nécessite d'une part une bonne qualification dès la collecte et un bon dosage / ciblage dans les envois. En fonction du profil de vos inscrits il est nécessaire d'établir un plan précis d'animation de manière à ne pas oppresser vos contacts. Il faut arbitrer à deux niveaux :
  • Les messages
  • La fréquence d'envoi
  • Les cibles adressées

Définir un type de message n'est à priori pas compliqué, il s'agit de réfléchir à votre plan d'animation en fonction de votre actualité, de la saison, des envies présumées des clients...
Définir la bonne fréquence est un peu plus complexe mais repose sur une analyse détaillée des résultats des précédents e-mails, taux d'ouverture, taux de clic et taux de désinscription. 
Choisir vos cibles devient plus technique à moins que vous n'ayez réussi à qualifié votre base dès la collecte et qu'elle soit enrichie au fur et à mesure. Pour cibler, plusieurs options, dans tous les cas, un scoring de votre base s'avère indispensable. Ce peut-être un scoring quantitatif, c'est à dire lié au comportement des contacts face aux e-mails (ouverture, clic...), les bons outils de routages vos vous permettre de faire ça. Mais vous pouvez aller plus loin en scorant les comportements d'achat et/ou de visite sur le site. Vous avez sûrement entendu parlé du scoring RFM (Récence : de quand date la dernière commande, Fréquence : le client commande à quel fréquence, Montant : quel est son panier moyen ou son chiffre d'affaire) qui permet de qualifier sa base de données sur la base de ces trois comportements. D'autres techniques permettent également de qualifier sa base en fonction des produits achetés et même des pages visitées ! Mais il faut penser à resituer ces stratégies dans le contexte de vos besoins et de vos moyens. Tout est question d'évaluation !

Si vous avez besoin de conseils ou d'accompagnement en e-commerce, n'hésitez pas à nous consulter

 

Le 01/07/2016 dans vin+business

La nouvelle boutique en ligne de la Famille Hugel

Cette photo datant de 1936 de Jean Hugel à la foire aux vins de Colmar nous rappelle à juste titre que ce n'est pas à la Famille Hugel qu'on va apprendre ce que c'est que la vente directe;-)


Nous avons créé leur première boutique en ligne en 2001, nous en avons fait un relifting en 2013 (lire l'article). Les ventes en ligne n'ont eu de cesse de progresser. Mais avec le développement des usages en mobilité il convenait de trouver une solution technique nouvelle pour suivre le mouvement. L'essor du e-commerce a d'une certaine façon imposé de nouveaux standards en termes d'expérience utilisateur mais aussi de nouvelles exigences en termes de fonctionnalités attendues côté commerçant.

Nous aurions pu poursuivre les développements sur la plateforme technique d'origine (phpshop lol), migrer vers Prestashop ou Woocommerce - qui permettrait par la suite une intégration facile à WordPress - ou choisir des solutions clé-en-main comme Shopify ou Wizyshop.

La solution Shopify s'est imposée de façon évidente pour son formidable rapport qualité / prix. Mais aussi parceque cette solution permettra à terme de se synchroniser avec la vente en boutique. Les livraisons se font départ cave, la logistique étant assurée par les transporteurs habituels choisis pour leur sérieux et leur fiabilité.
http://boutique.hugel.com
hugel-ecommerce-shopify-vinternet-vinco.png

L'agence Vinternet, revendeur de cette solution américaine pour la France a déjà 5 réalisations à son actifs. Nous sommes parvenus à mettre en place l'ensemble du dispositif en moins d'un mois.
Un important travail a été fait en termes d'organisation du catalogue, de prise de vue des bouteilles. Pour la présentation des produits, le travail a été grandement facilité grâce à vin.co (voir l'application Catalogue Mobile).

hugel-ecommerce-boutique-shopify-vinco-vinternet-vin.png

Nous ne pouvons que vous encourager à découvrir le site.

Parmi nos vins préférés :
- Gentil Hugel 2015 à 11€ : une parfaite introduction aux vins de la Famille Hugel
- Gewurztraminer Vandanges Tardive 2007 à 39€ : grande spécialité de la Maison, à déguster ou à conserver
- Rieslign Schoelhammer 2007 à 89€ : une cuvée d'exception ! 

Si vous avez besoin de conseils pour votre approche e-commerce, n'hésitez pas à nous consulter.

 

Le 17/06/2016 dans vin+media+sociaux

Comment atteindre les bonnes personnes sur Facebook et développer sa visibilité.

Un public parfaitement ciblé

Il est important de rappeler quelques chiffres clés pour mettre en perspective ce qui va suivre. Facebook compte aujourd'hui plus de 1,4 milliards de personnes qui interagissent avec ce qui les intéresse, et plus de 900 millions consultent le site chaque jour... Ces chiffres vertigineux peuvent sembler un peu loin de nos enjeux quotidiens, mais ils sont un bon indicateur pour comprendre la puissance du média Facebook. Plus la plateforme est active et riche en profils utilisateurs plus les annonceurs auront de chance de pouvoir rencontrer le public qu'ils souhaitent toucher. Qui peut le plus, peut le moins, grâce aux publicités Facebook, vous pouvez choisir précisément le type de personne que vous souhaitez atteindre et Facebook se chargera de diffuser vos publicités aux profils de personnes que vous souhaitez cibler. Sans être dans une logique one to one, Facebook favorise des stratégies de ciblage par cluster d'intérêts (des groupes d'intérêts communs) ou par similarité (les gens qui ressemblent à...) ça, c'est la vision d'ensemble. 

Intéressons-nous plus précisément aux différentes combinaisons de ciblages proposées par la plateforme.

Pour commencer à communiquer sur Facebook, il est possible d'investir directement depuis la page en utilisant la fonction « Booster la publication » mais cette façon de procéder n'est pas adaptée à tous les objectifs. Créer gratuitement un compte annonceur (business manager) ou si vous l'avez déjà fait connectez-vous à votre Gestionnaire de publicité Facebook et commencer à paramétrer vos audiences.

Voici les trois grandes options de création d'audience proposées par Facebook :

1. L'audience sauvegardée : pour atteindre un public en fonction de ses intérêts

La création d'une audience « sauvegardée » est souvent le point de départ de toute campagne sur Facebook. Par défaut, Facebook propose d'atteindre 100% de ses inscrits soit 31 millions de personnes en France. En ajoutant des critères correspondants à votre cible, vous pourrez resserrer le cercle autour des gens qui vous intéressent vraiment. N'oubliez pas, Facebook est l'inverse d'un média de masse, il est préférable de se concentrer sur des audiences ciblées pour obtenir des résultats, c'est encore plus vrai quand on possède un budget modéré.

facebook_vinternet_ciblage.jpg

Le ciblage par intérêt vous permet d'apporter des critères sociaux démographiques et de détailler à l'intérieur de ce segment les intérêts revendiqués par ces personnes. Les critères d'intérêts dépendent d'un ensemble d'actions réalisées par chaque individu sur Facebook, ça peut être un like sur une page liée à un intérêt, l'engagement sur une publication liées à ce thème (un like, un partage, un commentaire...). Avec ce type de ciblage, on se situe plutôt dans un objectif d'acquisition : élargir votre cercle autour d'une thématique pertinente pour vos produits.

2. L'audience personnalisée : atteindre des gens qui vous connaissent déjà !

On connaît tous les vertus de l'e-mailing ciblé. Les taux de retour sont en général très bons quand on s'adresse à des gens qui nous connaissent déjà avec qui le contact existe. Le fait de pouvoir adresser les gens que vous avez dans votre base de données constitue une opportunité à côté de laquelle il ne faut pas passer. 

Contrairement au ciblage par intérêt, l'audience personnalisée s'inscrit dans une stratégie de fidélisation. Il faut accepter l'idée de payer une deuxième fois pour parler à des gens qui peuvent être vos clients, mais généralement les retours sur investissement sont très bons.

facebook_vinternet_audience.jpg

Il existe trois possibilités pour réaliser des ciblages « personnalisés ». 
• Le chargement de son fichier client est le plus accessible. Il permet de retrouver les personnes disposant d'un profil Facebook contenant l'e-mail ou le n° de portable que vous possédez dans votre base. Intéressant mais il faut considérer qu'en fonction de votre base vous retrouverez entre 20 et 60% des personnes maximum. Ainsi, si votre base comprend 10 000 e-mails vous pouvez espérer disposer d'une audience de cette base entre 2 000 et 6 000 personnes. Ces chiffres ne sont pas des données « officielles » mais des constatations que j'ai pu faire en travaillant sur différents types de base, pour différents profils d'entreprises dans le vin. 
• Recibler les visiteurs de votre site web. Le principe est simple, chaque visiteurs de votre site possédant un compte Facebook actif sera ajouté à une audience qui s'implémentera dynamiquement sur la période que vous avez choisi. Exemple, vous pouvez choisir de cibler sur Facebook les personnes ayant visité votre site depuis moins de 30 jours. L'audience se met à jour sur les 30 derniers jours glissants et vous pourrez par ce moyen être sûr d'atteindre des personnes ayant un intérêt pour vos produits. Ce type de ciblage se justifie si vous avez un trafic régulier et soutenu sur votre site. Le taux de perte est du même ordre que pour le ciblage à partir de votre base e-mail. Vous pouvez commencer à collecter une audience si votre trafic se situe entre 5 000 et 10 000 visiteurs uniques par mois.

3. L'arme fatale de Facebook s'appelle : l'audience similaire ! 

Elle vous permet de détecter des profils jumeaux de ceux que vous avez identifiés dans une audience personnalisée. Ainsi, déclencher la création d'une audience similaire à partir de votre base fan ou de votre base client peut s'avérer pertinent et surtout élargir considérablement le cercle de vos prospects.

facebook_vinternet_audience_vin.jpg
Il est possible de choisir cette similarité sur plusieurs niveaux de précision. Dans l'exemple ci-dessus, une audience similaire à 1% sera la plus proche de votre cœur de cible, celle à 5% permettra de toucher beaucoup plus de monde mais avec une qualification dégradée. Il est intéressant de tester de manière différenciée différents niveaux de précision pour voir ceux qui convertissent le plus.

Si vous avez besoin de conseils ou d'un accompagnement personnalisé, n'hésitez pas à nous consulter.

Julien Guinebault
Marketing & Content creator @vinternet



 

Le 23/05/2016 dans vin+business

Comment augmenter le chiffre d'affaires de son site e-commerce?

perrindirect_printemps.jpg

Nous menons depuis 2 mois une mission spécifique pour Famille Perrin. L'objectif : augmenter le chiffre d'affaires du site de vente directe perrindirect.com.

En première étape, nous travaillons sur 3 leviers d'accroissement du trafic : le référencement naturel (SEO / Search Engine Optimisation), Google Adwords (SEA / Search Engine Advertising) et Facebook Ads (SMA / Social Media Advertising). Des indicateurs clés de mesure des résultats ont été déterminés, permettant de suivre mensuellement les performances des actions menées.

Un bon référencement naturel permet de consolider un socle de trafic souvent très qualitatif et de faire baisser le coût d'acquisition payant (Google Adwords et Facebook Ads). Après avoir analysé l'historique d'audience avec Google Analytics, l'environnement concurrentiel et les attendus SEM (Google Adwords) nous avons reorganisé l'arborescence du site ecommerce, reécrit et optimisé les contenus des pages. Le choix technique de la solution Shopify, dont nous sommes revendeurs pour la France, nous a permis une mise en oeuvre extrêmement rapide. Le trafic organique a ainsi été augmenté de près de 40% par rapport à l'an dernier sur la même période.

Nous avons commencé les investissements Google Adwords et Facebooks Ads en prenant soin de bien répartir les budgets non seulement du meilleur ROI (Return On Investment) mais aussi et surtout du taux de nouveaux clients.
Le Chiffre d'affaires a déjà marqué une progression de plus de 15% sur 1 mois.

Nous avons pu identifier de nouvelles clés pour optimiser le ROI.

Vous comprendrez que nous ne pouvons évidemment pas vous dévoiler plus d'informations confidentielles.

N'hésitez pas si vous avez des retours d'expérience à partager.

Si vous avez besoin de conseils ou d'un accompagnement personnalisé, n'hésitez pas à nous consulter.

 

Le 13/03/2016 dans vin+internet

La Maison Tardieu Laurent prépare la refonte de son site Internet

tardieu-laurent.jpg
C'est une situation très fréquente : un site Internet vieillissant, non responsive, difficile à mettre à jour... il y a pourtant urgence à présenter les dernières avancées du domaine, les nouveaux habillages, les derniers millésimes, mettre à disposition des clients et des distributeurs toute l'information qu'ils sont en droit d'attendre d'un producteur de vins de qualité.

La refonte d'un site Internet est bien souvent l'occasion de se reposer des questions de fond sur son identité, son positionnement, ses éléments de différenciation. Actualiser sa stratégie marketing, peaufiner sa stratégie de communication prend du temps.

Comment allier enjeux à moyen/long terme et impératifs à court terme?

La Maison Tardieu Laurent a compris qu'au coeur du dispositif l'information produit était fondamentale. 

Pour cela elle a fait le choix de la solution vin.co qui lui a permis en moins de 15 jours de remettre de l'ordre dans sa photothèque, composer ses fiches produits et en faire un catalogue de présentation complet et cohérent.

L'abonnement Pro permet à la Maison Tardieu Laurent de disposer de l'application Mobile Premium avec adresse Internet personnalisée constituant l'équivalent d'un site web dédié à la présentation de son catalogue produit et intègre une photothèque.

Pour maintenir la relation client et délivrer ses actualités, la fan page Facebook a été reprise en main. Animation régulière et onglet présentant les vins.

L'impératif court terme est résolu. On peut maintenant envisager sereinement le travail de fond.

Pour la refonte du site, le plugin vincod pour WordPress permettra de créer la rubrique vin automatiquement et donc d'économiser sur les coûts de production.

L'économie ainsi réalisée permettra de disposer de plus de bugdet en création.

Besoin de conseils et/ou accompagnement pour reétudier votre dispostif Internet? Contactez-nous.

Si vous souhaitez essayer vin.co par vous-même, n'hésitez pas c'est gratuit et sans engagement. Découvrir vin.co. Créer votre compte en profitant de l'offre 5 vincod offerts.




 

Le 29/02/2016 dans vin+business

Estandon Vignerons entre dans l'ère du e-commerce

boutique-estandon.jpg
La vente directe n'est par le métier principal d'Estandon Vignerons, mais eu égard à l'évolution des ventes sur Internet - qui a atteint 1,3 milliard d'euros en 2015 Source Xerfi via Wine Paper - il apparaissait essentiel de se positionner sur le marché du e-commerce.

Afin d'assurer une mise en place rapide et qualitative, nous avons fait le choix de la solution Shopify dont nous sommes revendeur pour la France sur le marché du vin.

La synchronisation Shopify / vin.co a permis de remplir automatiquement les fiches de présentation des produits sur le site e-commerce.

Gaëtan Hawadier, le Directeur Marketing d'Estandon Vignerons confirme ses ambitions pour la coopérative « Nous envisageons de manière de plus en plus précise la commercialisation sur Internet. Nous n'en sommes qu'au début, mais nous pouvons l'envisager de manière relativement sereine car nous savons que [avec vin.co] nous avons une base produit saine et facilement exploitable. Même si nos ambitions sur le e-commerce restent modestes, le gain de temps est appréciable » - Source vin.co Références

Vous pouvez découvrir l'offre Estandon Vignerons par marques, par appellations, couleurs et formats. La livraison est offerte dès 300€ d'achat.

Découvrez la boutique en ligne Estandon Vignerons à l'adresse http://boutique.estandon.fr

Besoin de conseils et/ou d'accompagnement pour développer vos ventes directes? Contactez-nous.




 

Le 06/02/2016 dans vin+internet

Nouveau dispositif Internet pour le Domaine des Bernardins

domainedesbernardins.jpg

Le Domaine des Bernardins est incontestablement LA référence du Muscat de Beaumes de Venise. C'est d'ailleurs à Louis Castaud, père et grand père des actuels propriétaires qu'on doit la création de l'AOC. Mais c'est aussi et surtout tous les efforts et l'attention que porte la génération actuelle, tant sur la qualité de la production que sur la sélection du réseau de vente, qui en confortent le statut de référent.

En termes de communication Romain Hall a su très tôt intégrer le digital. Le site Internet intégrait un bon de commande pour les particuliers. Un compte tumblr, une fan page facebook, un compte Twitter permettaient de relayer les nombreuses citations dans la presse.Un compte vin.co avait été créé pour créer les fiches produit et gérer les QR Codes. Un compte Instagram et un compte Pinterest avaient été crées pour publier de belles prises de vue.

A l'occasion du projet de refonte, s'est posée - comme souvent - la question du positionnement. Nous avons naturellement fait le choix de l'authenticité, de l'humilité et du bon goût.

Question dispositif Internet nous avons organisé comme suit :

http://domainedesbernardins.vin.co/

Elément centrale du dispositif, le compte vin.co permet non seulement de centraliser la mise à jour des fiches produits, de la revue de presse et de la photothèque qui sont appelés dans tous les autres éléments du dispositif mais aussi d'en créer essentiel à l'animation des réseaux de vente : l'extranet.

http://www.domaine-des-bernardins.com/

En termes de webdesign pour le site nous avons cherché à rester traditionnels dans la navigation - éviter la tentation du format one page - tout en étant responsive avec une place importante à donner aux visuels sans négliger des volumes de texte importants.
La rubrique vin est synchronisée avec le compte vin.co offrant ainsi une importante richesse d'information sur chaque vin et les différents millésimes.

http://boutique.domaine-des-bernardins.com/

Les visiteurs du site peuvent commander dès lors que le millésime est disponible mais basculent sur la plateforme Shopify dont l'habillage graphique a été adapté au plus près de celui du site.
A nouveau l'information ajoutée au catalogue produit est synchronisée avec vin.co de sorte que la gestion de l'activité ecommerce soit centrée sur l'offre et non la gestion de l'info produit.

http://vincod.com/638DHQBR42

Le QR Code imprimé sur les livrets attachés au goulot des bouteilles renvoie sur le e-catalogue vin.co. Un bouton marchand invite les consommateurs au scann & buy. Les professionnels peuvent télécharger les fiches produit complètes incluant le tableau logistique et la revue de presse (exemple http://vincod.com/PRB1RF/get/print)

https://www.facebook.com/domaine.des.bernardins

La fan page Facebook est enrichie d'un onglet présentant les vins.

Le temps gagné sur la mise à jour des fiches produits centralisée sur vin.co permet à Romain Hall de disposer de plus de temps pour gérer les actualités du site, les publications sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest...
mais aussi continuer à faire de l'excellent vin;-D

A découvrir le Muscat de Beaumes de Venise du Domaine des Bernardins sur un roquefort.

Commandez en direct le 2014 à 13,40€/bouteille seulement.

Si vous avez besoin de conseils ou d'un accompagnement personnalisé, n'hésitez pas à nous consulter.

 

Le 13/01/2016 dans

Beaucastel : nouveau millésime, nouveau site

2014-beaucastel-com.jpg

Le site du milllésime 2014 du Château de Beaucastel est en ligne à l'adresse 2014.beaucastel.com.

Démarche initiée en 2009, la création de ce site - dont le design change à chaque nouveau millésime - vient en complément du site beaucasel.com - qui présente le Château de Beaucastel dans son ensemble - en détaillant les spécificités du millésime et en communiquant les premiers avis de la presse.

Ces nouveaux millésimes sont par ailleurs déjà en vente sur le site perrindirect.com.






 

Le 23/12/2015 dans vinternet

Joyeuses fêtes de fin d'année

vinternet_joyeuses-fetes-de-fin-d-annee-2015.jpg
 

Plus d'actualités blog.vinternet.net

Un grand merci à tous nos clients qui nous impliquent et nous motivent dans leurs projets d'avenir.

Alsace . Hugel . Josmeyer . Sipp Mack . Bordeaux . Château Palmer . Les Grands Crus . Domaine Baron de Rothschild (Lafite) . Bourgogne . Joseph Drouhin . Bouchard Père & Fils . William Fèvre . Thibault Liger-Belair . Champagne . Comité Champagne . Henriot . Salon Delamotte . Boizel . Philipponnat . Vallée du Rhône . Inter-Rhône . Guigal . Delas . Domaine des Bernardins . Famille Perrin . Château de Beaucastel . La Vieille Ferme . Maison Nicolas Perrin . Famille Quiot . Domaine de Trévallon . Grambois . Saint Siffrein . Provence . Vins de Provence . Route des Vins de Provence . Estandon Vignerons . Château Sainte Roseline . Astros . Vignobles Ravel . Château de Pibarnon . Fontcreuse . Domaines Ott . Domaine de la Croix . Château d'Estoublon . Miraval Provence . Languedoc . Fédération Gardoise des Vignerons Indépendants . IGP Cévennes . Skalli . Fortant . Chantovent . Caves Notre Dame . Sud-Ouest . Vins du Sud-Ouest . Brumont . Anne de joyeuse . Loire . Alphonse Mellot . Huet Echansonne . Charles Joguet . France . Vigneron Indépendant de France . Neotic . Fédération du Négoce Agricole . Académie Internationale du Vin . Primum Familiae Vini . Worldwide Vineyards . Wine and Co . vincod . Vin.co

NOUS CONTACTER

Tel. 05 32 09 07 93
Fax 05 32 09 07 95
Email contact@vinternet.net
Bureau principal BORDEAUX
115 rue David Johnston
33000 Bordeaux
Bureau de représentation AIX EN PROVENCE
56 Bd du Roy René
13100 Aix en Provence

Siège social BORDEAUX
23 rue de la Franchise
33000 Bordeaux


EXTRANET.

Identifiant
Mot de passe
 
Codes oubliés ?

Retrouvons-nous sur Facebook, Twitter ou Linkedin.